Comment devenir ingénieur du son ?

Le métier d’ingénieur du son est très exigeant. Il ne requiert pas seulement un talent musical. Un bon ingénieur se doit également de maitriser parfaitement les outils de traitements de sons comme un logiciel ou une console de mixage numérique SSL.

Description du métier d’ingénieur du son

Etre ingénieur du son est un titre attribué à une personne qui est chargée d’effectuer tous types de traitements de sons (enregistrement, mixage, mastering…). Généralement, pour devenir ingénieur il faut justifier d’un diplôme de bac+4 ou bac+5 en audiovisuel ou en ingénierie du son. Ce métier pourrait aussi être accessible pour toute personne titulaire de bac+2 ou bac+3 mais qui dispose de 5 années d’expérience au minimum en tant qu’ingénieur assistant.  

Les prérequis pour devenir ingénieur du son

Même si c’est un métier passionnant, il n’est pas accessible à tout le monde.  En premier lieu, pour pouvoir embarrasser une carrière en ingénierie du son, il faut avant tout avoir un talent musical. Très souvent une personne qui peut potentiellement devenir ingénieur du son commence à apprendre la musique dès l’enfance. C’est pour cette raison que la majorité des ingénieurs du son savent jouer tous les instruments de bases tels le clavier, la guitare basse, la guitare solo et la batterie.

 A part cela, de nos jours, le traitement du son se fait exclusivement par voie numérique.  A cet effet, pour poursuivre dans les meilleures conditions une formation en ingénierie du son, il faut avoir une connaissance en informatique et en électronique.

Les secteurs qui recrutent des ingénieurs du son

Un ingénieur du son est aujourd’hui très sollicité dans de nombreux domaines. Et d’année en année, les demandes ne cessent de croitre car le taux de chômage dans ce secteur est de moins de 4%. En France on recense aujourd’hui plus  de 800 000 ingénieurs du son. Et en moyenne tous les ans, il y a près de 40 000 ingénieurs nouvellement diplômés.  

Le cinéma :

Dans la production cinématographique, un ingénieur du son tient un rôle important au cours du tournage que pendant le montage. Sa mission principale est donc de supprimer les bruits et rendre le son le plus clair possible. A part cela, il est également responsable de créer des effets sonores pendant les cascades ainsi que du choix et de l’insertion des bandes originales dans le film.   

Les entreprises audio visuelles :

L’audiovisuel se développe beaucoup actuellement. En effet, il ne se limite plus à la télévision et à la radio car il exploite aujourd’hui d’autres canaux comme internet. Dans ce domaine précis, un ingénieur du son est surtout convier pour effectuer les prises de son d’une voix off. Il effectue par la suite le mixage et le mastering.

Le show business :

Dans la grande majorité des cas, les ingénieurs travaillent surtout dans le monde du show business. Principalement, ils travaillent en studio pour les prises de son et programmation. Il peut arriver aussi qu’un ingénieur du son compose lui-même de la musique pour le compte d’un artiste ou un grand.

 Pendant les lives et les spectacles, un ingénieur du son joue un rôle très important. En pleine air ou en salle, il est chargé de paramétrer le son pour qu’il soit à la fois puissant et clean. Bien avant le début d’un live donc, il s’assure de bien disposer chaque enceintes et de s’occuper du bon déroulement de la balance.

formation ingénieur du son

Les différentes formations pour devenir ingénieur du son

Le métier d’ingénieur du son est aujourd’hui accessible suivant une formation allant du bac+2 au bac+5. De préférence, pour suivre des études académiques en son, il est conseillé d’avoir un bac technique en son ou un bac technique et scientifique.

Niveau bac+2

Pour un niveau bac+2, la plupart des futurs ingénieurs du son poursuivent des études en métiers de l’audiovisuel. Pour la première année, la formation est dispensée en tronc commun, mais c’est en deuxième qu’on choisit par la suite l’option son ou sound mastering. Outre cette formation, il y a aussi le DMA des métiers d’arts qui ouvre à la possibilité à une carrière dans l’ingénierie du son.

Niveau bac+3

En bac+3, le choix de la formation est également assez large. Mais les plus courantes restent le Diplôme d’Etudes Supérieures des Techniques du Son et la licence pro qui est accessible pour tout titulaire de DUT et BTS en son.

Niveau bac+5

S’effectuant sur deux années après l’obtention de la licence (bac+3), il vise à décrocher un master ou un ingéniorat en ingénierie du son. Principalement l’apprenant étudie dans un conservateur national en son ou dans une Ecole supérieure en multimédia.

Peut on devenir ingénieur du son sans diplômes ?

Pour devenir ingénieur du son, il faut obligatoirement passer par la case formation. Néanmoins, un technicien en son pourrait convoiter le titre d’ingénieur en effectuant une formation en alternance et acquérir un diplôme de Bac+2 au Bac+5.

Salaire et évolution de carrière

Le salaire d’un ingénieur du son débutant pourrait varier en fonction du secteur qui le recrute. Dans la télévision et l’audiovisuel en général, il est d’environ 1 600 à 2 500 euros par mois. Pour les ingénieurs expérimentés, ce salaire pourrait aller jusqu’à 4 000 à 6 000 euros avec une moyenne de 4500.

Concernant l’évolution de carrière, un ingénieur de son pourrait occuper des postes à responsabilité après deux à cinq ans d’expériences. Il peut également travailler à son compte en ouvrant son propre studio de répétition ou d’enregistrement. Il peut également créer ou organiser des spectacles vivants ou travailler en tant que consultant dans le monde du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *